IKERZALEAK

Etude, promotion et sauvegarde du patrimoine de la province de Soule en Pays Basque, de la préhistoire à nos jours

Histoire de l’espadrille, nouvelle exposition, nouveau livre

Inauguration de la nouvelle exposition sur l'histoire de l'espadrille. Autour de M. Labadot, maire de Mauléon, les personnes qui ont participé à sa réalisation.

Inauguration de la nouvelle exposition sur l’histoire de l’espadrille. Autour de M. Labadot, maire de Mauléon, les personnes qui ont participé à sa réalisation.

l’industrie de l’espadrille est un des premiers thèmes de notre association. Dans les années 1980, quand les usines fermaient, nos prédécesseurs ont collecté des témoignages, des documents, des machines.
Avec ce matériau, ils ont fait une grande exposition en 1986, et une autre en 1994. Ces expositions étaient trop anciennes pour être montrées aujourd’hui. Une nouvelle nous a été demandée par la municipalité de Mauléon.
C‛est une exposition courte, accessible à tous ; elle est composée de 10 panneaux. Elle résume les transformations d’un secteur économique avec ses hauts et ses bas depuis bientôt 200 ans.Depuis les années 1980 on raconte différemment l’histoire de l’espadrille. On connaît un peu mieux ses origines et le rôle qu‛y ont joué les réfugiés espagnols des guerres carlistes. Les premiers fabricants d‛espadrille n‛ont pas travaillé seulement à Mauléon, mais aussi dans d‛autres villages de Soule, par exemple Aroue et d‛autres régions du sud ouest, jusqu‛à Bordeaux. Dans les décennies suivantes, c’est à Mauléon que l’espadrille est devenue une industrie, grâce à des entrepreneurs tels Pascal Cherbero ou Louis Béguerie.

Bruno Gorre membre de notre association et descendant d’une famille d’industriels a beaucoup contribué à faire mieux connaître cette histoire. Il présente les résultats de ces recherches dans un livre qu’il vient de publier, Pascal Cherbero et l’espadrille souletine 1871-1954.

L’exposition se termine par une évocation des dernières années, au cours desquelles, l’espadrille, industrie en crise de la fin du XXe siècle a retrouvé la prospérité grâce au travail des artisans et à l‛amélioration de son image. Le secteur emploi aujourd’hui environ 200 personnes.

Entre la commande de la municipalité et l’inauguration, il ne s’est pas écoulé plus de quatre mois. Un aboutissement aussi rapide a été rendu possible par l’engagement de plusieurs membres de notre association, mais aussi par la participation active de personnes travaillant pour la mairie, l’office du tourisme et la coordination efficace de l’adjoint à la culture.

Navigation dans un article

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :