IKERZALEAK

Etude, promotion et sauvegarde du patrimoine de la province de Soule en Pays Basque, de la préhistoire à nos jours

Caminos de Golondrinas, chemin des hirondelles, fête à Isaba, 27, 28 octobre 2019

la maison de production Maluta films de Saint-Sébastien prépare une série de documentaires sur les hirondelles

Nous étions quelques souletins a Isaba pour prendre part à ces deux journées, d’échanges et de fête.
Les hirondelles étaient ces jeunes filles qui traversaient la montagne pour travailler en hiver aux usines d’espadrille de Mauléon.
Leur histoire était autrefois cachée. Nos voisins navarrais et aragonais la redécouvrent en font un élément d’identité et de fierté.
Au nom de l’association, Robert Elissondo a évoqué la vie des hirondelles à Mauléon.
Voir le texte de la conférence (français et espagnol)
Ritxi Lizarta de la maison de production Maluta films a présenté le site internet ainarak.eus où on trouve déjà de nombreux documents et témoignages sur les hirondelles. Ce site sera progressivement complété. Il se veut collaboratif. Maluta films travaille aussi à un projet plus ambitieux : un docufiction.
Manuel Angel goñi Irastorza a présenté son roman A las puertas de Roncal, qui s’inspire de l’histoire des hirondelles.
Dimanche, les habitants d’Isaba ont fait revivre le départ des hirondelles vers Mauléon.
Voir le texte d’hommage écrit par Fernando Hualde de l’association Kukuskla (espagnol et français).
Le banquet de l’après-midi nous a donné l’occasion de mieux nous connaître. Les conversations très animées étaient en espagnol, en français, en souletin, en basque unifié.

Départ des hirondelles rejoué à Isaba

Visite du site de l’ancien camp de Gurs

Le 2 avril 2019, commémoration des 80 ans de l’ouverture du camp de Gurs. Après un colloque à l’Université de Pau le matin, une visite est organisée sur le site par l’Amicale du camp. Parmi les personnalités se trouvaient l’ambassadeur d’Allemagne en France, la représentante de la Région Nouvelle-Aquitaine, le maire de Gurs, l’historien Claude Laharie… Toutes les manifestations étaient ouvertes au public. Ikerzaleak a relayé l’information. C’est ainsi qu’une vingtaine de personnes de Mauléon s’est retrouvée sur les lieux

Lire le compte rendu

Le château de Montory

Il y avait un château à Montory jusqu’au XIXe siècle. Voilà une richesse de notre patrimoine totalement oubliée de nos jours, sur laquelle Robert Espelette apporte des informations inédites, grâce aux registres de notaires accessibles en ligne sur le site internet des archives départementales des Pyrénées atlantiques.

lire l’article

Visite culturelle à Bayonne

Le 21 février 2019, une quinzaine de Souletins et de Béarnais s’est déplacée en bus jusqu’à Bayonne. Après un arrêt dans la cathédrale, nous nous sommes dirigés vers le Musée basque et de l’histoire de Bayonne pour suivre en matinée la visite guidée de l’exposition « Pablo Tillac, d’une guerre à l’autre ».

Voir le compte rendu de la journée

Assemblée générale 2019

Le 29 mlogo ikerzaleak 2016ars dernier, nous étions réunis à Tardets pour faire un bilan de nos activités et évoquer les projets pour la nouvelle année. De très nombreux sujets ont été abordés. Notre association est bien vivante et très sollicitée.
Voir le compte rendu de l’assemblée générale

Si vous n’étiez pas présent(e) à notre réunion, vous pouvez malgré tout soutenir notre action en adhérant. La cotisation annuelle est de 10 euros. Veuillez nous contacter par mail ou par l’intermédiaire des membres de l’association que vous connaissez.

Ce que nous apprennent les archives familiales

Un lot d’archives trouvé il y a quelques mois dans une décharge sauvage.

Depuis quelques années, notre association s’est donné un  nouvel objectif : aider à la préservation des archives de la Soule. De nombreux documents ont été perdus, détruits ou dispersés, quelquefois à cause des guerres, des évènements climatiques et des incendies, le plus souvent par ignorance ou par négligence.

Heureusement les mentalités évoluent. Régulièrement des particuliers font appel à nous pour nous montrer des vieux papiers qu’ils ont trouvé chez eux ou dans une déchetterie et même parfois dans un fossé au bord de la route.

Qu’ils soient conservés dans les familles, donnés à notre association, ou aux archives départementales, ces documents aident les chercheurs à mieux connaître le vie de nos ancêtres.

Voir l’article de Robert Elissondo et de Joël Larroque.

Le basque, une langue indo-européenne?

couv origine langue basqueL’ ouvrage l’origine de la langue basque co-écrit par Eñaut Etchamendy, Roger Courtois, Dominique et Fina Davant, paru aux éditions L’Harmattan à l’été 2016 présente une thèse novatrice et controversée. Le basque ne serait pas une langue  unique, totalement distincte des autres, mais une langue indo-européenne, la plus ancienne de toutes, ou plutôt celle qui aurait gardé le plus de traces des origines des langues indo-européennes. Les auteurs étaient venus présenter le résultat de leurs recherches à Mauléon en décembre 2017.

Voir le compte rendu et les commentaires de Robert Elissondo.

Mémoires de Soule volume 2

Après quatre années de recherches, nous publions un second volume de Mémoires de Soule 1914-1918.

Comment les habitants de la plus petite province du Pays Basque ont-ils vécu la Première Guerre mondiale ? Il y a douze ans, l’association Ikerzaleak abordait ce sujet dans un premier ouvrage. Les recherches ont continué depuis grâce à la mise à jour de nouveaux documents. Les archives accessibles en ligne nous ont permis de recenser tous les hommes souletins ayant participé au conflit.

Comment la Grande Guerre a-t-elle été vécue dans nos villages, quelle a été la condition des femmes, des prisonniers ? Quel traumatismes a-t-elle laissé dans les corps et les esprits ? Ce sont quelques uns des thèmes abordés par les différentes contributions réunies ici. Le lecteur découvrira des histoires d’hommes et de femmes, victimes, témoins, héros d’une guerre qui cent ans après la fin du massacre, continue à nous interroger.

214 p. Photos noir et blanc et couleur. Prix 20 euros. Voir bon de commande.

Les articles composant ce volume

  • La Guerre de 1914-1918 et nous par Robert Elissondo.
  • Charritte-de-bas, un village souletin dans la Grande Guerre par
    Michèle Etchegoyhen.
  • Jean Vigné dans la Grande Guerre par Marie jo Mujica, Michèle Etchegoyhen, Appien Lahore, René Sentucq, Robert Elissondo.
  • Un instituteur et un prêtre à la recherche des insoumis et déserteurs par Marie jo Mujica.
  • Destin de prisonnier par Robert Elissondo.
  • Camou-Cihigue et la guerre de 14-18 par Marie jo Mujica
  • Recenser les Souletins mobilisés dans la Grande Guerre par Robert Elissondo
  • Les monuments aux morts en Soule par Marie Jo Mujica, Jeanine Marein
  • Hommage aux morts de Mauléon-Licharre par Max Dalier.

Le chevalier de Béla (1709-1796)

Le chevalier de Béla a fait poser cette plaque à l’église de Berraute. Elle est aujourd’hui conservée au Musée basque. Il appelle la protection de la Vierge sur sa famille.

C’est Mauléon qui cette année se lance dans l’aventure de la pastorale. Le sujet en est le chevalier de Béla. Né à Mauléon, attaché toute sa vie à la Soule, Jeanne-Philippe de Béla a parcouru de nombreux pays. Homme de guerre, seigneur de village influencé par les idées des Lumières, mais jaloux de ses droits, défenseur de l’identité basque, il a été aussi un écrivain prolixe. Malheureusement presque aucun de ses ouvrages n’a été publié. C’est la sanction de plusieurs de nos personnalités qui n’ont pas eu la bonne idée d’habiter les petites et grandes capitales du sud ouest.

La pastorale de l’été 2018 le fera découvrir à beaucoup de monde et relancera peut être des recherches sur sa vie et son œuvre.

Voir l’article de Joël Larroque : sur les traces mauléonaises du chevalier de Béla et de sa famille.

Assemblée générale 2018

Robert Elissondo président ; Michèle Ëtchegoyhen secrétaire ; René Sentucq trésorier. Avec l’aimable autorisation de Audrey Jasa.

Notre assemblée générale s’est tenue à Mauléon, le 6 avril dernier. Comme d’habitude, nous avons abordé des sujets très variés, à l’image de la diversité de nos activités.

Lire le compte rendu.

Si vous n’étiez pas présent à notre assemblée, vous pouvez malgré tout soutenir notre association en adhérant. La cotisation annuelle est de 10 euros. Veuillez nous contacter par mail ou par l’intermédiaire des membres de l’association que vous connaissez.

Navigation des articles